Pourquoi "Envolées plumitives" ?


Parce que:
1) Une envolée est, selon moi l'expression à mi-chemin entre réflexions terme à consonnance un peu laborieuse et fulgurances expression qui laisserait à penser que ces écrits ont été générés par une illumination quasi mystique et de fait conçus d'une traite. Ce qui n'est bien évidemment pas le cas

2) Plumitif, parce que, je ne suis pas (ou pas encore, qui sait) un "gensdelettre", cette expression pour acerbe qu'elle puisse paraitre me semble bien convenir à ce que je vais aligner. et de fait saura me préserver d'éventuels commentaires acrimonieux de gens pour qui la prose d'un manant ne peut être que poussive.

Thierry Mazaleyrat.

 
J'ai retrouvé ce texte par hasard dans un fichier qui prenait la poussière (informatique) au fond d'un disque dur. Cela remonte à quelques années. Mais après relecture, à mes yeux, cela tient encore la route. Mieux, c'est encore plus vrai de nos jours. Et ça ne s’arrange pas.
 

Le pitch d'une pièce pour théatre subventionné

  Considérations générales et humeurs du moment.
 

Ce qui suit pourra-t-être vu comme une catharsis ou un coming out sociétal.